Outils pour bricolage & jardinage

Bar avec comptoir à construire soi-même : l’attraction de votre prochaine fête

Dans une cave, se trouve un comptoir de bar noir repliable fait à partir de vieilles portes d’armoire.
Que ce soit dans la cave ou dans le jardin, avec le bar DIY, la fête peut commencer !

  • Degré de difficulté
    difficile
  • Coûts
    50 à 70 €
  • Temps nécessaire
    5-6 h

Introduction

Un bar avec comptoir pour une cocktail party à la maison est comme la décoration dans le verre : le petit plus ! Surtout si ce bar est fabriqué à partir d’une vieille armoire, utilisable à l’intérieur comme à l’extérieur et même facilement transportable. Dans nos instructions et dans le chapitre « Planification et connaissances de base » nous vous dévoilons tout ce que vous devez savoir pour construire vous-mêmele bar.

Connaissez-vous déjà notre système 18 V ? Celui-ci comprend une large gamme d’appareils pour une grande diversité d’applications. Sa particularité, comme le montre le projet suivant : vous pouvez toujours utiliser la même batterie pour toutes les opérations. Il vous suffit de retirer la batterie, de la mettre en place dans un autre appareil du système, et vous pouvez passer à l’étape suivante.

 

Faites attention à la sécurité à chaque étape pour vous protéger et protéger votre santé. Vous trouverez les conseils essentiels dans notre aperçu des mesures de sécurité pour le bricolage .

Matériel requis
  • rapporteur
  • crayon à papier
  • serre-joints
  • mètre pliant
  • film de protection
  • Plaque d’éclatement 617 x 1 160 mm
  • 2 lattes WoodPro 42 x 48 x 1 064 mm (A)
  • 2 lattes WoodPro 42 x 70 x 1 316 mm (B)
  • Porte d’armoire 500 x 1 600 x (27 mm) (C)
  • Paroi latérale d’armoire 270 x 1 690 x 22 mm (D)
  • Paroi arrière d’armoire 560 x 1 690 x 20 mm (E)
  • Paroi arrière d’armoire 560 x 1 600 x 20 mm (F)
  • 2 fermoirs de caisse 195 x 35
  • 2 verrous targette 40 x 75 mm
  • Fermeture de caisse 49 x 13
  • Charnière pour table 32 x 101 mm
  • 2 écrous autobloquants M8
  • 4 rondelles M8
  • 2 boulons M8 x 100 mm
  • Vis à bois 3 x 50 mm
  • Vis à bois 3 x 20 mm
  • Vis à bois 3 x 16 mm
  • Peinture pour bois résistante aux intempéries
L : longueur, l : largeur, H : hauteur, D : diamètre

Instructions - étape par étape

Étape 1 8

Scier les éléments d’armoire

Bar à construire soi-même : une femme enlève les ferrures d’une vieille armoire avec une perceuse Bosch.
Bar à construire soi-même : une femme scie une planche sur mesure avec une scie circulaire portative Bosch.
Bar à construire soi-même : une femme ponce une planche avec une ponceuse excentrique sans fil Bosch.

Matériel requis: Perceuse-visseuse à percussion sans fil, Assortiments mixtes d'embouts de vissage standard, Scie circulaire, Ponceuse excentrique, Ponçage et polissage avec des ponceuses excentriques, Aspirateur de table sans fil, Porte d’armoire 500 x 1 600 x (27 mm) (C), Paroi latérale d’armoire 270 x 1 690 x 22 mm (D), Paroi arrière d’armoire 560 x 1 690 x 20 mm (E), Paroi arrière d’armoire 560 x 1 600 x 20 mm (F)

Notre bar avec comptoir ne doit pas seulement être élégant et pliable, nous voulons aussi pouvoir y préparer différentes boissons. Le plan de travail doit donc offrir suffisamment de place pour les shakers, les bouteilles, les verres et les ingrédients. En même temps, il doit être stable et relativement léger pour qu’une personne puisse porter le bar DIY . Nous estimons qu’une vieille armoire convient parfaitement pour cela. Voilà comment procéder :

tout d’abord, vous devez enlever toutes les ferrures gênantes telles que les charnières, les poignées et les moulures , jusqu’à n’obtenir que les portes et les parois de l’armoire nues. Choisissez les pièces avec lesquelles vous voulez travailler et prenez la cote de longueur pour votre bar. Pour ce faire, reportez-vous aux dimensions indiquées dans notre description du matériel.

Fixez bien les panneaux et sciez-les à la bonne taille avec la scie circulaire portative. Vous pouvez ensuite utiliser une ponceuse excentrique pour poncer l’ancienne peinture ou lasure et lisser les bords sciés. Si vous voulez moins de poussière lors du sciage et du ponçage, utilisez un aspirateur eau et poussière.

Étape 2 8

Fabriquer une plaque d’éclatement et scier les lattes

Bar à construire soi-même : une femme appose une marque sur un tasseau.
Bar à construire soi-même : une femme scie un tasseau.
Bar à construire soi-même : une esquisse montre deux tasseaux sur une plaque d’éclatement.
Sur ce croquis, vous voyez comment les deux tasseaux doivent être placés sur la plaque d’éclatement pour votre bar DIY.

Matériel requis: Scie sauteuse sans fil, Lame de scie sauteuse en acier HCS, U 101 B, crayon à papier, mètre pliant, serre-joints, Plaque d’éclatement 617 x 1 160 mm, 2 lattes WoodPro 42 x 48 x 1 064 mm (A), 2 lattes WoodPro 42 x 70 x 1 316 mm (B)

Un comptoir pliable à construire soi-même avec des planches de parement et des traverses semble bien sûr compliqué au premier abord. Mais pas de panique ! Vous pouvez considérablement simplifier votre projet : dessinez la vue latérale de votre bar DIY  à l’échelle 1/1 sur une plaque d’éclatement. Elle est représentée sur notre croquis par le grand rectangle. Ce dessin à l’échelle vous facilite la tâche dans toutes les étapes suivantes pour mesurer les longueurs et marquer les angles et les positions des charnières, car vous pouvez facilement poser vos pièces comme sur un gabarit.

Commencez par l’un des tasseaux A, posez-le sur votre section transversale. Tracez l’angle et sciez l’extrémité supérieure avec la scie sauteuse. Il ne vous reste plus qu’à le placer correctement sur le dessin, à le marquer et à le scier à la longueur finale.

Répétez cette étape pour tous les tasseaux. Au fait : dans notre aperçu sur les lames de scie, vous trouverez tout ce qu’il faut savoir pour choisir votre lame de scie sauteuse. Notre guide sur le changement d’une lame de scie sauteuse vous montre comment l’utiliser correctement. En outre : les tasseaux plus épais et les coupes grossières nécessitent encore plus de puissance – pour cela, une scie sabre convient mieux que la scie sauteuse.

Étape 3 8

Scier les évidements

Bar à construire soi-même : la position d’un fermoir de caisse est marquée.
Un croquis montre le positionnement d’un fermoir de caisse.
Ce croquis montre comment le fermoir de caisse est positionné.
Bar à construire soi-même : un croquis montre le positionnement d’un verrou targette.
Sur ce croquis, vous pouvez voir comment positionner le verrou targette.
Bar à construire soi-même : un verrou targette sur un tasseau.
Une femme visse un verrou targette sur un tasseau pour un bar DIY avec une perceuse-visseuse à percussion sans fil Bosch.

Matériel requis: Scie sauteuse sans fil, Lame de scie sauteuse en acier HCS, U 101 B, Perceuse-visseuse à percussion sans fil, Assortiments mixtes d'embouts de vissage, serre-joints, crayon à papier, rapporteur, 2 lattes WoodPro 42 x 48 x 1 064 mm (A), 2 lattes WoodPro 42 x 70 x 1 316 mm (B), 2 verrous targette 40 x 75 mm, 2 fermoirs de caisse 195 x 35, Vis à bois 3 x 20 mm

La préparation est l’étape clé : pour que le bar puisse être replié sans problème, vous avez besoin d’un évidement pour les fermoirs de caisse sur chacune des lattes A. Placez le fermoir de caisse replié sur la latte et marquez son épaisseur (image 1).

Sciez l’évidement avec la scie sauteuse. Poncez ensuite les bords de coupe et les autres lattes pour les rendre lisses. Lors du vissage, veillez à ce que le fermoir de caisse soit aligné avec le bord supérieur du tasseau, afin que le plan de travail repose ensuite proprement (image 2).

Vous pouvez maintenant fixer les verrous targette aux lattes B. Ils fixeront plus tard le plan de travail (image 3). Il faut donc placer le tasseau à sa position sur la plaque d’éclatement et placer le boulon de manière à ce qu’il soit centré par rapport au plan de travail (image 4). Il ne vous reste ensuite plus qu’à marquer et visser (image 5).

Étape 4 8

Vissage et assemblage des tasseaux

Bar à construire soi-même : un croquis montre l’assemblage de deux tasseaux pour former une croix.
Sur ce croquis de votre bar DIY, vous voyez l’assemblage de deux tasseaux pour former une croix.
Bar à construire soi-même : un croquis montre l’assemblage de deux tasseaux pour former une croix.
Ici, vous voyez l’assemblage de deux tasseaux pour former une croix sous une perspective légèrement différente.
Bar à construire soi-même : deux tasseaux sont assemblés pour former une croix.
Bar à construire soi-même : un écrou autobloquant est fixé à l’aide d’une pince à mâchoire réglable.

Matériel requis: Perceuse-visseuse à percussion sans fil, Assortiment de 5 forets hélicoïdaux, Assortiments mixtes d'embouts de vissage standard, Coffrets X-Line de forets et d'embouts de vissage, Coffrets X-Line de forets et d'embouts de vissage, crayon à papier, rapporteur, Plaque d’éclatement, 2 lattes en bois ; 20 x 60 mm, 2 boulons M8 x 100 mm, 2 écrous autobloquants M8, 4 rondelles M8

Vissez les tasseaux de manière symétrique pour former des croix – les lattes B doivent être toutes les deux à l’extérieur.

Sur le croquis, vous pouvez voir que l’axe longitudinal de la latte B n’est pas centré. En effet, lorsque le bar est replié, les lattes A, y compris le plan de travail, doivent s’adapter à la largeur des lattes B (image 1).

Pour déterminer le point d’intersection des axes, le plus simple est encore une fois d’utiliser la plaque d’éclatement. Posez les deux lattes l’une sur l’autre lorsqu’elles sont « repliées » et faites pivoter la latte A jusqu’à la position souhaitée. Marquez les trous pour l’axe et percez-les avec la perceuse-visseuse à percussion sans fil.

Placez une rondelle entre les tasseaux pour qu’ils puissent mieux tourner, et reliez-les avec un boulon. Avec un écrou autobloquant et une rondelle, vous veillez à ce que la construction en croix tienne bien.

Étape 5 8

Monter les pieds

Bar à construire soi-même : un pied est fixé sur un plan de travail à l’aide d’une perceuse-visseuse à percussion sans fil Bosch.
Le serre-joint vous permet de fixer directement le fermoir de caisse à la bonne position.

Matériel requis: Perceuse-visseuse à percussion sans fil, Assortiment de 5 forets hélicoïdaux, Assortiments mixtes d'embouts de vissage standard, serre-joints, Porte d’armoire 500 x 1 600 x 27 mm (C), Pieds en X pour le bar (de l’étape 4), Vis à bois 3 x 20 mm

Posez la porte de l’armoire (C, voir croquis étape 4) face contre terre sur votre établi et fixez-la avec des serre-joints. Mesurez sur la plaque d’éclatement, à quel endroit le boulon de la latte B doit pénétrer dans la plaque, et percez le trou en conséquence.

Vous disposez ainsi d’une aide optimale : introduisez le boulon du verrou dans le trou et dépliez les jambes. Le boulon les maintient dans la bonne position, il ne vous reste plus qu’à visser le fermoir de caisse (voir image).

Étape 6 8

Poser les parements

Bar à construire soi-même : une femme visse une planche de parement sur une structure en bois.
Bar à construire soi-même : un croquis montre un bar avec un plateau de comptoir.
Ce croquis montre le bar DIY avec le plateau de comptoir.

Matériel requis: Perceuse-visseuse à percussion sans fil, Assortiment de 5 forets hélicoïdaux, Assortiments mixtes d'embouts de vissage standard, serre-joints, Structure de l’étape 5, Paroi arrière d’armoire 560 x 1 690 x 20 mm (E), Paroi arrière d’armoire 560 x 1 600 x 20 mm (F), Vis à bois 3 x 50 mm

Le bar est quasiment terminé. Il tient debout et est prêt à l’emploi. Maintenant que le gros du projet est réalisé, place aux finitions ! Repliez le bar et posez-le sur votre établi. Le plan de travail doit être orienté vers le haut. La première plaque de parement (F, image 2) est à placer sur les lattes A, à une distance d’environ 6 mm du plan de travail. Percez et vissez-la.

Vous pouvez ensuite monter le deuxième parement (E) sur les lattes B. Laissez un espace de 100 mm vers le haut pour la planche de comptoir.

Étape 7 8

Monter la tablette de comptoir

Bar à construire soi-même : un contre-crochet est vissé sur une planche.
Bar à construire soi-même : une planche est montée sur une structure en bois avec une fermeture de caisse.
Bar à construire soi-même : une planche est vissée à une structure en bois à l’aide d’une charnière pour table.

Matériel requis: Perceuse-visseuse à percussion sans fil, Assortiments mixtes d'embouts de vissage standard, serre-joints, Paroi latérale d’armoire 270 x 1 690 x 22 mm (D), Structure de bar de l’étape 6, 2 fermetures de caisse 49 x 13, 2 charnières pour table 32 x 101 mm, Vis à bois 3 x 16 mm

Installez le bar et mettez le comptoir à sa place. Il est maintenu par deux côtés, à l’arrière par une fermeture de caisse et à l’avant par une charnière pour table.

Marquez les positions des lattes B sur la planche du comptoir et percez un évidement d’environ 10 mm de profondeur à l’aide de la mèche plate. Ainsi, vous avez suffisamment de place pour la fermeture de caisse.

Vissez le contre-crochet au-dessus de l’évidement (image 1).

Remettez maintenant la planche à sa place et accrochez les fermetures de caisse dans les crochets. Ouvrez-les légèrement – il doit y avoir une traction sur la boucle pour que la fermeture soit stable. Marquez les trous de perçage et vissez la fermeture (image 2).

Vous pouvez maintenant mettre la charnière de la porte à sa place : vissez-la d’abord aux lattes B, puis montez-la sur le panneau de comptoir (image 3).

Étape 8 8

Peindre le bar

Un bar en bois avec comptoir est peint avec un pistolet à peinture.
Avec un pistolet à peinture Bosch, vous pouvez peindre en un clin d’œil votre bar artisanal de la couleur de votre choix.

Matériel requis: Pistolet à peinture, Film de protection, Papier à maroufler, Peinture pour bois

Pour une ambiance de bar parfaite, il ne vous reste plus qu’à choisir une couleur adaptée. Nous avons opté pour un noir graphite élégant. Construisez une boîte de peinture avec un film de protection. Veillez à ce que votre peinture soit résistante aux intempéries et respectueuse de l’environnement. Les écolabels tels que « NF environnement » ou l’écolabel européen vous aident à choisir la bonne peinture.

Avertissement
Protéger les ferrures métalliques de la peinture
Si vous ne voulez pas que vos ferrures soient peintes, frottez-les avec un peu de graisse. Peu importe le type de graisse, de l’huile minérale à la margarine : tout fonctionne. Le corps gras empêche la peinture d’adhérer et vous permet de l’essuyer facilement.
Un pistolet à peinture vous aidera à peindre tous les côtés de la structure. Vous trouverez toutes les informations qu’il vous faut sur les pistolets à peinture dans notre guide de pulvérisation de peinture. Mais vous pouvez bien sûr aussi peindre le bar avec un pinceau traditionnel. Une fois la peinture sèche, il ne nous reste plus qu’une chose à dire : bien joué, à votre santé !
Même quand une fête est géniale, à un moment donné, les pieds veulent faire une pause – c’est là qu’un fauteuil DIY en palettes avec dossier arrive à point nommé. Également idéal pour se reposer : le lit suspendu à construire soi-même.

Planification et connaissances de base pour le bar DIY pour la maison

Construire soi-même un bar avec comptoir peut être un excellent projet de surcyclage. Cependant, vous aurez probablement quelques questions au début. Quels types de comptoir et bar conviennent par exemple à votre maison ou à votre appartement, quelles sont les dimensions adaptées et comment bien ranger vos accessoires de bar ? Quels sont les matériaux les plus adaptés à la construction maison, notamment dans le cadre d’un projet de surcyclage ? Vous aurez toutes les réponses à ces questions dans les paragraphes suivants.

Comptoir, zinc ou bar à construire soi-même – quelles sont les différences ?

Le terme zinc désigne généralement une séparation entre le personnel et les clients, semblable à une table. Le mot comptoir décrit une installation de ce type, bien que dans les magasins, on utilise également les termes de comptoir de magasin ou de comptoir de vente Dans le secteur de la restauration, on entend également parler de bar en plus des termes comptoir et zinc. Tous ces termes signifient donc plus ou moins la même chose.

Quels bars conviennent pour la maison ?

Si vous voulez construire vous-même un comptoir, il doit bien sûr répondre à vos exigences personnelles. Vous en avez peut-être besoin pour la cave où vous organisez des fêtes ou pour jouer au DJ ? Réfléchissez au préalable à l’utilisation que vous souhaitez faire de votre bar DIY et préparez un plan de construction ou adaptez nos instructions en conséquence.

Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des modèles de comptoirs les plus populaires. Tous peuvent être construits en une ou deux étapes. En d’autres termes, ils se composent soit d’un seul plan de travail, soit de deux plans de hauteurs différentes destinés à servir de zone de travail et de service, ou encore de plans de travail sur deux niveaux différents (par exemple en cas d’intégration dans une cuisine).

Bar de type diner américain :

Le design classique des bars de diner américain remonte aux années 1950. Il se caractérise par un comptoir de bar allongé avec des tabourets de bar solidement vissés au sol. La hauteur d’assise des tabourets de bar est volontairement plutôt basse. À l’origine, c’était pour que les clients qui mangeaient seuls puissent s’asseoir avec d’autres au comptoir et ne soient pas obligés d’occuper seuls une table.

Comptoir pliable :

Les comptoirs pliables sont des comptoirs de bar que l’on peut – comme leur nom l’indique – déplier et replier en un tour de main. Ils sont donc très peu encombrants et conviennent surtout à une utilisation ponctuelle lors d’occasions particulières ou si l’espace disponible est limité.

En parlant d’occasions spéciales : regardez aussi notre chariot-stand de friandises à construire soi-même ou l’espace photo DIY pour le jardin.

Bar mobile :

Il en va de même pour le bar mobile : ce bar étroit sur roulettes peut être placé partout et utilisé par exemple pour des réceptions. Si vous construisez un bar en bois ou en d’autres matériaux, vous pouvez facilement le munir de roulettes.

Comptoir à long drinks :

Un comptoir à long drinks ou bar à cocktails est un bar étroit à deux niveaux avec un comptoir surélevé, conçu pour la préparation des boissons et n’intégrant généralement pas de pompe à bière – vous trouverez un modèle de ce type dans notre guide, qui est en outre pliable.

Bar de cave :

Construire soi-même un bar de cave était particulièrement à la mode dans les années 1970 – à l’époque où les soirées étaient organisées au sous-sol. Pour des raisons d’espace, il est souvent placé dans un coin de la pièce et a une forme en L.

Bar en tonneau à vin :

Vous avez besoin d’un moyen peu encombrant d’intégrer un bar dans votre maison ou vous souhaitez servir du vin de manière originale ? Un bar fabriqué à partir d’un vieux tonneau à vin vous offre suffisamment de place à l’intérieur du tonneau pour ranger le vin et les verres tandis que le fond du tonneau peut faire office de table.

Comptoir extérieur :

Si vous voulez construire vous-même un comptoir d’extérieur, vous pouvez utiliser nos instructions et il vous suffit de veiller en plus à ce que le bois soit traité pour résister aux intempéries ou de protéger le comptoir des intempéries sous une bâche appropriée si vous ne l’utilisez pas. Et si vous voulez transformer votre coin de verdure en un véritable paradis gastronomique, regardez comment vous pouvez construire vous-même une cuisine d’extérieur.

Quelle devrait être la taille d’un bar DIY ?

Vous pouvez décider librement de la hauteur de votre comptoir de bar DIY. Il n’y a pas de norme à suivre ici. Les hauteurs varient de 110–130 cm pour les grandes pièces où le comptoir est seul, ou de 85–91 cm si le bar DIY doit par exemple s’harmoniser avec le reste de l’aménagement comme les meubles de cuisine. Veillez à ce que la hauteur de travail soit confortable pour vous. Votre comptoir va faire partie d’une rénovation plus importante dans votre cuisine ? Consultez nos conseils pour la rénovation de la cuisine.

Pour la largeur aussi, tout dépend de l’usage que vous voulez faire du bar. Un comptoir à un étage qui doit servir de plan de travail devrait avoir une largeur d’au moins 80 cm. Vous pouvez ainsi intégrer en dessous des étagères ou des tiroirs pour ranger les accessoires de bar.

Si vous souhaitez que vos invités se tiennent debout au comptoir, comptez environ 60 cm d’espace par personne. La taille du bar DIY à construire et la forme qu’il peut prendre dépendent bien sûr aussi en grande partie de la taille de la pièce et des limites imposées par les fenêtres et les portes.

Si vous souhaitez construire un bar à deux étages, le plateau supérieur, sur lequel sont normalement posés les verres ou les bouteilles, peut tout à fait être étroit. 20–40 cm sont suffisants.

Vous voulez mettre en valeur les spiritueux et les verres de manière décorative ? Nous vous montrons comment construire une étagère murale stylée faite de porte-assiettes ou comment fabriquer une étagère autoportante avec compartiment. Vous souhaitez voir d’autres idées d’étagères DIY ? Vous trouverez votre bonheur chez nous.

Avertissement
Idées DIY pour la rénovation
Si vous préférez réparer avant d’acheter du neuf, jetez un coup d’œil à notre rubrique Connaissances DIY, qui contient de nombreuses instructions utiles pour la rénovation – nous vous montrons notamment comment rembourrer vous-même un tabouret (de bar).

Quels matériaux conviennent pour un bar à construire soi-même ?

Les comptoirs peuvent avoir différents styles et modèles. Les matériaux utilisés sont déterminants pour la conception. C’est pourquoi nous vous présentons quelques matériaux fréquemment utilisés, à partir desquels vous pouvez construire un bar pour la maison, adapté à votre style d’aménagement.

Bois :

Les comptoirs en bois peuvent avoir un aspect convivial et confortable ou cool et stylé, selon le traitement ou la peinture. Vous pouvez mettre en valeur les veines du bois et lasurer, huiler ou cirer le bois. Ainsi, il sera protégé si un verre se renverse.

Au fait : nous vous montrons dans un guide séparé comment vous pouvez construire vous-même un bar de jardin compact en palettes si vous n’avez pas assez de place pour un bar avec comptoir.

Métal :

Les comptoirs en métal ou les combinaisons de matériaux comme le métal et le verre sont plus froids et modernes. Un comptoir en métal convient par exemple à une cuisine épurée ou à une décoration industrielle. Construire des comptoirs en métal demande toutefois un peu plus de savoir-faire que pour un simple bar en bois.

Plastique :

Le plastique a le grand avantage d’être léger, mais tenez toujours compte de la stabilité et du bilan écologique de votre matériau.

Caisses à bière :

Une autre possibilité consiste à construire un bar avec des caisses à bière. Vous pouvez les empiler et les visser les unes aux autres. Une plaque de bois fixée dessus sert de comptoir. N’oubliez pas de prévoir un espace de rangement sous le plan de travail dans votre construction.

Béton :

Il existe aussi des bars en béton. Ils ont souvent un aspect très massif et plutôt froid, mais combinés à d’autres matériaux comme le bois, ils peuvent aussi avoir un aspect plus convivial. Il va de soi qu’un bar en béton ne se justifie que s’il y a suffisamment de place et après une planification et une réflexion suffisantes. Contrairement à d’autres matériaux, le béton ne peut pas être facilement dévissé ou démonté.

Briques de verre :

Les briques de verre existent en différentes couleurs et structures. Contrairement à d’autres matériaux, elles laissent passer la lumière, vous pouvez donc créer des jeux de lumière intéressants dans votre bar DIY en utilisant un éclairage approprié. Les briques de verre sont relativement faciles à assembler avec du mortier.

Panneaux OSB / panneaux de particules :

Les panneaux OSB constituent un matériau intéressant au prix avantageux. Vous pouvez les utiliser pour l’habillage et pour les différents niveaux de votre comptoir DIY. Cependant, vous devez savoir que les panneaux OSB ne sont pas résistants à l’eau et que vous devez absolument les traiter avec un vernis approprié. Les panneaux de particules conviennent également pour construire un bar – pour les deux matériaux, vous pouvez opter pour une variante déjà plaquée ou l’embellir plus tard, par exemple avec des lattes ou du placage.

Quelles sont les autres caractéristiques et idées pour un bar DIY ?

Votre bar DIY est prêt, mais il lui manque encore un petit je-ne-sais-quoi ? Voici quelques idées pour des soirées conviviales.

Vous pouvez rendre votre comptoir DIY plus original avec un éclairage indirect. Pour cela, fixez de préférence des bandes LED autocollantes, par exemple sous le comptoir de bar. Les barres LED, dont vous pouvez contrôler la luminosité et la couleur depuis votre smartphone, sont particulièrement pratiques.

À propos de lumière : regardez comment vous pouvez construire vous-même un plafonnier avec un vieille poutre en bois ou construire vous-même une élégante lampe sur pied – un éclairage idéal pour votre bar.

Vous souhaitez peut-être aussi offrir un siège à vos invités. Les tabourets de bar sont idéaux pour cela. Nous avons un guide pour un tabouret en béton surcyclé à construire soi-même. Il suffit d’adapter la longueur des pieds à la hauteur du comptoir. Voici encore plus d’idées de sièges DIY : Vous pouvez construire une banquette ou fabriquer des tabourets à partir de vieux pneus de voiture. Regardez également nos nombreuses autres idées de surcyclage pour la maison et le jardin !

Même une pompe à bière n’est pas une chose impossible pour un bar ou comptoir DIY installé dans la cave, à condition que vous ayez un raccordement à l’électricité et, de préférence, à l’eau. Tous les éléments, à l’exception de la pompe et du robinet, se trouvent sous le comptoir. Ainsi, les tuyaux gênants ne sont pas visibles et le comptoir a un aspect ordonné. Pour le refroidissement des fûts, vous avez besoin d’au moins un réfrigérateur à fûts en cas d’utilisation régulière.