Outils pour bricolage & jardinage

Mur d’escalade à construire soi-même : un bloc DIY de rêve pour les enfants

Dans un jardin, des tapis de sécurité sont placés sous un mur d’escalade DIY pour enfants.
Vous pouvez installer en toute sécurité le mur d’escalade à construire soi-même dans les endroits les plus divers.

  • Degré de difficulté
    Moyen
  • Coûts
    50 à 70 €
  • Temps nécessaire
    2-4 h

Introduction

Grimper est amusant, représente un défi sportif et favorise le développement moteur de vos enfants – trois bonnes raisons de concevoir un mur d’escalade DIY. Vous apprendrez ici comment construire vous-même un mur d’escalade de bloc avec des prises flexibles chez vous à partir de vieilles planches. Nous utilisons pour cela du mobilier de brasserie classique usagé.

Dans le chapitre « Planification et connaissances de base », nous avons également rassemblé de nombreux conseils utiles pour la construction d’un mur d’escalade ou de bloc. Tout y est : de la sécurité aux normes existantes en passant par l’espacement des trous.

Connaissez-vous déjà notre système 18 V ? Celui-ci comprend une large gamme d’appareils pour une grande diversité d’applications. Sa particularité, comme le montre le projet suivant : vous pouvez toujours utiliser la même batterie pour toutes les opérations. Il vous suffit de retirer la batterie, de la mettre en place dans un autre appareil du système, et vous pouvez passer à l’étape suivante.

Faites attention à la sécurité à chaque étape pour vous protéger et protéger votre santé. Vous trouverez les conseils essentiels dans notre aperçu des mesures de sécurité pour le bricolage .

Matériel requis
  • rapporteur
  • crayon à papier
  • serre-joints
  • mètre pliant
  • papier à maroufler
  • marteau
  • rouleau de peinture
  • 1 planche 2 000 x 500 x 25 mm
  • 2 planches 2 000 x 250 x 25 mm
  • Alternative : deux bancs et une table de brasserie usagés
  • Branches de la taille d’un bras
  • Écrous à enfoncer M6
  • Vis à tête cylindrique M6
  • Peinture pour bois
L : longueur, l : largeur, H : hauteur, D : diamètre
Étape 1 6

Préparer la table de brasserie

Mur d’escalade à construire soi-même : un banc en bois est poncé à l’aide d’une ponceuse excentrique sans fil.
Si les planches sont vieilles, le ponçage en vaut vraiment la peine.

Matériel requis: Ponceuse excentrique, Ponçage et polissage avec des ponceuses excentriques, Advanced Vac 18V-8, 1 planche 2 000 x 500 x 25 mm, 2 planches 2 000 x 250 x 25 mm, Alternative : deux bancs et une table de brasserie usagés

Pour le mur d’escalade à construire soi-même vous aurez besoin de planches en bois longues et solides. Nous prenons pour cela un ensemble de mobilier de brasserie usagé. Selon son état, il peut être utile de commencer par enlever les grosses saletés et les restes de peinture qui s’écaillent à l’aide d’une brosse. Le bois doit bien entendu être encore solide et exempt de dommages.

Après les opérations préparatoires, vous pouvez commencer directement le ponçage avec la ponceuse excentrique munie d’une feuille abrasive à grain de 60. Raccordez un aspirateur à eau et à poussière à la ponceuse – un article vous explique combien les avantages du travail sans poussière sont grands.

Étape 2 6

Concevoir la trame de trous

Mur d’escalade à construire soi-même : une mesure est tracée sur une planche à l’aide d’un rapporteur.
Mur d’escalade à construire soi-même : une mesure est tracée sur une planche à l’aide d’un rapporteur.
Mur d’escalade à construire soi-même : une mesure est tracée sur une planche à l’aide d’un rapporteur.

Matériel requis: Perceuse-visseuse sans fil avec embout adapté, Assortiment de 5 forets hélicoïdaux, Fraises à lamer, serre-joints, Mobilier de brasserie poncé de l’étape 1

Outre la sécurité, la trame de trous est le deuxième critère important pour un mur d’escalade. Elle vous permet de modifier la disposition des prises d’escalade si vos enfants souhaitent s’entraîner sur une nouvelle voie.

Vous pouvez décider librement de l’emplacement des trous. Nous avons opté pour une trame en losange. Les trous extérieurs sont espacés de 50 mm sur les côtés et de 100 mm en haut et en bas. La distance entre chaque trou est de 200 mm. Pour préparer l’étape suivante, approfondissez les trous de perçage avec la fraise conique à lamer (image 3).

Étape 3 6

Mettre en place les écrous à enfoncer

Mur d’escalade à construire soi-même : les écrous à enfoncer sont placés dans une planche à l’aide d’un marteau.
N’oubliez pas de porter une protection auditive lors du martelage car cette opération est très bruyante.

Matériel requis: marteau, Planches ou mobilier de brasserie préparés à l’étape 2, Écrous à enfoncer M6

Retournez maintenant le banc sur l’assise et enfoncez les écrous à enfoncer dans chaque trou de perçage.

Étape 4 6

Peindre le mur d’escalade

Mur d’escalade à construire soi-même : les planches poncées sont recouvertes de papier à maroufler.
Mur d’escalade à construire soi-même : les planches collées sont peintes à l’aide d’un rouleau à peinture.

Matériel requis: papier à maroufler, pinceau et rouleau de peinture, Mobilier de brasserie préparé, Peinture pour bois résistante aux intempéries

Place à la créativité : créez votre mur d’escalade DIY selon vos goûts. Pour notre motif de montagne, nous avons d’abord masqué les bords clairs avec du papier à maroufler, puis nous avons appliqué la peinture au rouleau. Pour les travaux de grande surface, un pistolet à peinture sans fil est l’outil le plus adapté – vous trouverez toutes les informations importantes à ce sujet dans notre guide de pulvérisation de peinture. Veillez à utiliser une peinture résistante aux intempéries et respectueuse de l’environnement.

Conseil
Verser la peinture proprement
Il existe une astuce simple pour éviter les taches de peinture inesthétiques : collez des bandes de papier à maroufler d’environ 10 cm de long en forme de V sur le bord de votre bidon de peinture. Ainsi, lorsque vous la versez, la peinture ne coule pas sur le bord et vous évitez les coulures classiques.
Étape 5 6

Scier et percer des rondelles de branche

Mur d’escalade à construire soi-même : un morceau de branche est scié à l’aide d’une scie sabre.
Mur d’escalade à construire soi-même : un morceau de branche est scié à l’aide d’une scie sabre.

Matériel requis: Scie sabre, Perceuse-visseuse sans fil avec embout adapté, Assortiment de 5 forets hélicoïdaux, serre-joints, Branches de la taille d’un bras

Les rondelles de branche sont idéales pour les prises d’escalade. Elles sont solides, irrégulières et faciles à saisir. Choisissez une branche saine et de la taille de votre bras. Fixez-la bien avec des serre-joints pour la scier car la scie sabre est un outil très puissant.

Les morceaux de branche peuvent être de différentes largeurs, entre deux et cinq centimètres. Il ne vous reste plus qu’à les percer. Pour ce faire, placez une planche en bois sous la pièce à percer afin de ne pas endommager votre plan de travail.

Étape 6 6

Monter les rondelles de branche

Mur d’escalade à construire soi-même : une rondelle de branche est vissée sur une planche peinte.

Matériel requis: Planches ou mobilier de brasserie peints à l’étape 4, Rondelles de bois percées, Vis à tête cylindrique M6

Vous avez maintenant presque atteint le sommet du projet : fixez les rondelles de branche au mur d’escalade à l’aide des vis à tête cylindrique. Il est temps de fixer l’ensemble à un mur ! Pour que vos enfants puissent grimper en toute sécurité, faites attention à la nature du mur et à la solidité des chevilles et des vis lors du montage.

Le mur d’escalade est également un excellent moyen d’accéder à une cabane dans un arbre à construire soi-même ou même à un lit surélevé en palettes pour enfants à construire soi-même. Et si vos enfants veulent se défouler au sol, vous trouverez aussi des instructions pour construire un but de football DIY pliable ou pour une cuisine à boue à construire soi-même.

Nous vous souhaitons d’agréables moments de bricolage et d’escalade.

Planification et connaissances de base pour le mur d’escalade DIY

Vous avez décidé de construire vous-même un mur d’escalade ou un mur d’escalade de bloc ? Vous avez alors certainement quelques questions qui dépassent le cadre de la construction proprement dite. Vous trouverez les réponses ici.

Escalade et escalade de bloc – quelle est la différence ?

L’escalade et l’escalade de bloc sont considérées par les connaisseurs comme deux sports différents. Ces deux sports se distinguent en premier lieu par la hauteur jusqu’à laquelle on grimpe et – en fonction de celle-ci – par le type d’assurage et le danger potentiel.

En escalade de bloc, les adultes grimpent sans assurage, c’est-à-dire sans corde, jusqu’à une hauteur d’environ 4 m – généralement sur des murs artificiels en salle ou en plein air. En escalade, on peut grimper jusqu’à 30 m ou plus, que ce soit en extérieur ou en salle. C’est pourquoi un équipement de sécurité comprenant des cordes, un baudrier, des mousquetons, un casque, etc. est indispensable pour l’escalade.

Nous accordons peu d’importance à cette distinction car nous souhaitons fournir des idées et de l’inspiration aussi bien aux amateurs d’escalade qu’aux fans d’escalade de bloc. Au fond, les deux sports ont le même objectif, à savoir le déplacement vertical.

Mur d’escalade pour l’intérieur ou l’extérieur – quelles différences dois-je prendre en compte lors de la planification ?

Si l’on souhaite construire un mur d’escalade pour l’extérieur- ou un mur de bloc DIY pour la cave, il faut tenir compte de différents détails. Bien que la construction se déroule de manière similaire dans les deux cas, les matériaux choisis doivent être adaptés à l’emplacement et au type d’escalade.

Ainsi, pour un mur d’escalade dans le jardin , tous les panneaux, poutres et prises utilisés doivent absolument être résistants aux intempéries. En particulier pour les prises d’escalade et les vis ou écrous à enfoncer, vous devriez utiliser exclusivement des matériaux non corrosifs.

En revanche, si vous construisez un mur d’escalade intérieur, vous aurez plus de liberté concernant le choix des matériaux. Dans ce cas, l’espace limité à l’intérieur représente souvent un défi lors de la construction.

Quelle doit être la taille du mur de bloc ou d’escalade que vous construisez vous-même ?

La réponse à cette question dépend bien sûr aussi des personnes à qui le mur est destiné et de l’usage qui en est fait. Voulez-vous simplement construire un mur de bloc bas ou planifier un parcours d’escalade complet ? Le mur d’escalade à la maison doit-il surtout servir aux enfants – comme celui de notre guide – ou doit-il être adapté à votre propre entraînement d’escalade ? En fonction de vos idées, la taille, la hauteur et les matériaux utilisés peuvent varier considérablement.

Vous souhaitez construire un mur d’escalade ou de bloc pour enfants ou adultes ?

Cette question est aussi cruciale que celle de l’emplacement et de la taille et détermine en grande partie le design :

si vous prévoyez un grand mur d’escalade en extérieur sur lequel vous pourrez vous entraîner vous-même, vous aurez par exemple très probablement besoin d’une sous-structure pour garantir la sécurité et la stabilité. Mais même pour des projets plus modestes – par exemple si vous voulez construire une maison de jeu en palettes et la compléter par un mini-mur d’escalade pour les enfants – vous devez veiller à prendre des mesures de sécurité suffisantes et à installer des tapis de protection.

Que vous souhaitiez construire vous-même un mur d’escalade ou de bloc pour l’extérieur ou que vous prévoyiez un mur d’intérieur, il doit avoir une surface d’au moins 6 m2 pour les adultes, afin que vous puissiez y faire du bloc confortablement. Si le mur d’escalade est destiné à des enfants, il convient de respecter une hauteur maximale de 3 m pour des raisons de sécurité.

Renseignez-vous également sur les prises et les distances de prise adaptées aux enfants. Vous pouvez utiliser des prises industrielles, des prises en bois fabriquées par vos soins ou des pierres de mur d’escalade fixées à une trame de trous existante ou à des trous que vous aurez percés.

Conseil
Construire pour et avec les enfants
Si vous aimez bricoler en famille, consultez nos idées DIY pour la famille et les loisirs. De la cuisine pour enfants à construire soi-même au jeu de lancer d’anneaux DIY, vous trouverez de nombreuses instructions sur notre site. Et nous vous expliquons en outre comment construire avec des enfants.

Quels sont les matériaux qui conviennent pour construire un mur d’escalade ?

En ce qui concerne les matériaux, vous avez le choix entre des panneaux spéciaux pour murs d’escalade que vous pouvez acheter tout prêts dans le commerce ou des panneaux multicouches collés, qui doivent avoir une épaisseur d’au moins 18 mm. Si vous ne souhaitez pas installer votre mur d’escalade directement sur un mur, vous devez construire en plus une sous-structure adaptée. Il faut surtout tenir compte d’aspects tels que l’inclinaison, la hauteur et les possibilités de fixation.

Mais vous devez également fixer correctement un mur d’escalade que vous souhaitez installer directement sur un mur existant. Regardez notre tutoriel vidéo : Fixer des éléments à un mur. Vous découvrirez dans un autre guide la meilleure façon de percer des trous dans un mur en béton.

Matériaux Avantages Inconvénients
Panneaux de mur d’escalade, panneaux de mur de bloc, panneaux de mur d’escalade prêts à l’emploi, etc. Préparés de manière appropriée pour l’intérieur et l’extérieur, avec les indications du fabricant sur le poids autorisé, etc., avec des évidements préparés pour les prises Les panneaux de mur d’escalade ou de bloc prêts à l’emploi sont relativement chers et souvent limités à certaines dimensions.
Multiplex Placages stratifiés et collés, stables, polyvalents, différents niveaux de qualité, grande stabilité Si l’on souhaite construire un mur d’escalade d’extérieur, il faut utiliser des panneaux spécialement conçus pour l’extérieur.
OSB Stable, durable, polyvalent, différentes tailles et épaisseurs L’OSB n’est pas adapté à l’usage extérieur sans traitement supplémentaire.
Bois Matière première naturelle, facile à traiter, relativement bon marché Le bois nécessite beaucoup d’entretien et doit également être spécialement imprégné pour pouvoir résister aux intempéries.

 

Quelles sont les prescriptions s’appliquant à la construction d’un mur d’escalade de bloc ?

Tous les murs d’escalade ou de bloc utilisés par le public sont soumis à la norme EN 12572, qui définit les hauteurs des murs, les dimensions, l’espace de chute et la surface d’impact ainsi que l’emplacement des prises, le matériel, les voies et les mesures de sécurité. Ces prescriptions ne s’appliquent pas obligatoirement à un mur de bloc utilisé à titre privé. Néanmoins, elles peuvent servir de guide pour la construction de votre propre mur d’escalade, afin de réduire les risques d’accident et de pouvoir grimper en toute sécurité.

Ai-je besoin d’une autorisation pour construire un mur d’escalade ou de bloc ?

Si, dans votre jardin ou votre maison, vous voulez construire un mur de bloc exclusivement destiné à un usage privé, vous n’avez pas besoin de permis de construire. Cela ne s’applique toutefois pas si des murs porteurs sont concernés ou si des mesures de sécurité particulières sont nécessaires en raison de la taille de votre mur d’escalade DIY. Dans tous les cas, vous devez vous renseigner sur les réglementations et les normes en vigueur dans votre lieu de résidence avant de commencer les travaux.

Éléments de construction préfabriqués vs. DIY

Les éléments de construction préfabriqués présentent l’immense avantage que les matériaux, les dimensions et même la trame de trous sont déjà optimisés pour une utilisation ultérieure. Par exemple, les murs d’escalade fabriqués industriellement ont souvent un espacement des trous de 15–25 cm, ce qui permet une utilisation polyvalente. En revanche, leur prix est élevé.

Si vous ne disposez que d’un budget limité ou si vous avez une idée très précise de la manière dont vous souhaitez construire votre mur d’escalade – peut-être même avec des matériaux recyclés, comme dans notre guide – alors le DIY s’impose. Toutefois, vous pouvez vous inspirer des normes existantes et des distances entre les trous des panneaux d’escalade industriels afin de facilement pouvoir adapter votre mur si nécessaire.

Quels sont les espaces typiques entre les trous et quel est leur effet sur le niveau de difficulté du mur d’escalade ?

Un mur de bloc est traditionnellement constitué de trous espacés de 15–25 cm, soit jusqu’à 50 trous par mètre carré. Cela signifie que vous pouvez déplacer et réorganiser les prises à votre guise. Le niveau de difficulté des voies varie en fonction des distances choisies, de la taille des prises, du matériau et de l’inclinaison de la paroi.

Dans une salle d’escalade ou de bloc, les voies sont balisées avec des couleurs. Par exemple, si vous suivez la voie verte, vous ne pouvez utiliser que les prises vertes du mur d’escalade.

Comment prévenir les blessures en escalade ?

L’escalade demande de l’habileté et de la force. Il est donc indispensable d’échauffer les muscles avant de grimper et de les étirer après. De plus, si vous n’avez pas ou peu d’expérience en escalade, testez votre force avec prudence et relevez progressivement de nouveaux défis. Il est également important de disposer de tapis de protection et, selon que vous pratiquez l’escalade ou le bloc, d’un équipement de sécurité suffisant. Pour l’escalade sur des parois plus hautes, un partenaire d’assurage est indispensable.

Si vous n’avez pas encore d’expérience, le mieux est de suivre un cours d’initiation dans une salle d’escalade ou de bloc. C’est aussi très amusant avec les enfants !

À quelle fréquence dois-je entretenir le mur d’escalade ?

Un mur d’escalade doit résister à de grandes contraintes. Il est donc important de miser sur des matériaux de qualité dès la construction. Plus le mur d’escalade est utilisé fréquemment et intensivement, plus vous devez vérifier souvent que les vis, les poutres et les panneaux ne sont pas endommagés. Un mur d’escalade extérieur en bois doit être particulièrement entretenu à intervalles réguliers afin de garantir une sécurité suffisante lors de l’escalade. En principe, avant chaque utilisation, vous devriez effectuer un contrôle de la paroi et – en cas d’escalade sur des parois élevées – surtout de votre équipement d’assurage.

Un mur d’escalade doit résister à de grandes contraintes. Il est donc important de miser sur des matériaux de qualité dès la construction. Plus le mur d’escalade est utilisé fréquemment et intensivement, plus vous devez vérifier souvent que les vis, les poutres et les panneaux ne sont pas endommagés. Un mur d’escalade extérieur en bois doit être particulièrement entretenu à intervalles réguliers afin de garantir une sécurité suffisante lors de l’escalade. En principe, avant chaque utilisation, vous devriez effectuer un contrôle de la paroi et – en cas d’escalade sur des parois élevées – surtout de votre équipement d’assurage.

On trouve sur Internet de nombreux conseils et astuces pour la construction de murs d’escalade et de bloc. Le simple fait de prendre connaissance de la norme EN 12572 peut déjà vous servir d’aide et de guide. En outre, il est recommandé de se faire conseiller individuellement, par exemple dans un magasin de bricolage ou un magasin spécialisé dans le bois, sur les matériaux particulièrement bien adaptés. Vous pouvez aussi recourir à des éléments préfabriqués comme des panneaux pour murs d’escalade et des prises pour murs d’escalade.

Mais vous pouvez bien sûr aussi faire appel à des experts, ce qui est particulièrement indiqué pour des raisons de sécurité dans le cas d’un grand mur d’escalade. Il existe des entreprises spécialisées dans la construction de murs d’escalade et de bloc. Les charpentiers peuvent également fournir des informations sur la capacité de charge et le montage optimal des matériaux.

Coût : mur d’escalade à construire soi-même

Le prix final de votre mur de bloc ou d’escalade dépendra des matériaux choisis, du design, de la taille et de l’équipement.

Exemple de calcul du prix d’un mur d’escalade conçu avec des éléments préfabriqués :

pour un mur de bloc ou un mur d’escalade de 15 m2, les coûts peuvent aller jusqu’à 1 000 €. Selon le matériau et la couleur, un seul panneau (1,24 x 1,24 m) coûte autour de 150 €. À cela s’ajoutent les prises d’escalade, pour lesquelles vous devez compter un coût de 25 à 200 € par prise.

En revanche, si vous construisez votre mur d’escalade entièrement par vous-même, c’est-à-dire sans éléments préfabriqués, vous y consacrerez certes plus de temps, mais vous économiserez de l’argent. Vous pouvez même éventuellement utiliser du matériel d’occasion – à condition bien sûr qu’il soit en parfait état. Le modèle de notre guide est basé sur des bancs de brasserie usagés et ne devrait être utilisé que par des enfants.