Planter un ananas : voici comment faire

Un petit ananas pousse devant un mur en bois.
Souvent, planter des fruits exotiques n’est pas compliqué. Il faut cependant faire preuve de beaucoup de patience.

En plus d’être sucré et délicieux, l’ananas contient aussi de nombreux minéraux, vitamines et oligo-éléments. Avec ce fruit rafraîchissant, vous faites donc du bien à votre corps à chaque bouchée. Bien entendu, il ne faut pas en manger en trop grande quantité – sa teneur en fructose est relativement élevée. Mais pourquoi ne pas essayer de faire pousser cette plante tropicale chez vous ? Vous n’avez pas grand-chose à faire pour cela.

Deux options pour planter

Une main détache la couronne de feuilles d’un ananas.
Le trognon d’un ananas est placé dans un verre d’eau sur le rebord d’une fenêtre.

Vous souhaitez essayer ? Il vous faut d’abord un ananas tout à fait ordinaire. Lors de l’achat, veillez à ce que la couronne de feuilles soit bien fraîche et verte.
Pour la première étape, séparez le trognon du fruit. Pour cela, saisissez l’ananas au niveau de sa couronne et tournez celle-ci vers la gauche et la droite jusqu’à ce que le trognon se détache (image 1). Cela demande souvent un peu de force.
Avec un couteau ou avec les doigts, retirez ensuite le reste de la chair du fruit. Ainsi, les racines pourront mieux croître.

Maintenant, vous pouvez éventuellement planter directement la couronne de feuilles. Afin d’accélérer la formation des racines, il existe cependant une étape intermédiaire facultative : c’est la méthode du « regrowing ». Pour cela, après avoir préparé votre trognon d’ananas comme décrit plus haut, faites-le d’abord tremper dans un verre rempli d’eau (image 2). Veillez à ce que les feuilles se trouvent au-dessus du bord du verre, mais que les racines en bas soient toujours dans l’eau. S’il n’y a plus assez d’eau dans le verre, reversez-en simplement ; il n’est pas nécessaire de changer toute l’eau.
Posez le verre dans un endroit chaud et semi-ombragé et patientez jusqu’à ce que des racines de 3 à 5 cm se forment. Cela peut prendre plusieurs semaines.

Dès que les racines sont assez longues, laissez le trognon sécher deux à trois jours, soit sur un chauffage, soit à la fenêtre au soleil. Vous évitez ainsi qu’il ne commence à pourrir rapidement. Pour un risque de pourriture plus faible, il est en outre conseillé de saupoudrer la partie coupée de poudre de charbon de bois, qui a un effet désinfectant.
Versez ensuite du terreau classique dans un pot suffisamment grand avec assez de trous d’évacuation pour éviter que l’eau ne stagne. Lorsque vous y placez le trognon, veillez à ce que les feuilles du bas soient hors de terre et pressez la terre autour. De petits bâtons de bois peuvent aider à soutenir la plante.

Si vous avez beaucoup de patience, vous pouvez également planter directement le trognon, sans passer par la méthode du « regrowing ». Suivez le processus décrit pour sécher, désinfecter et planter l’ananas. Ignorez simplement l’étape avec le verre d’eau. Cela fonctionne tout aussi bien, mais prend un peu plus de temps.

Entretien de l’ananas

Sur le sol se trouvent plusieurs pots avec des ananas.

Vous avez planté votre ananas ? Le mieux est maintenant de placer votre pot près d’une fenêtre lumineuse – avec au moins 20 degrés et en évitant le plein soleil, l’environnement sera parfait pour votre plante.
Afin que les racines ne pourrissent pas, au début, vous n’avez quasiment pas besoin d’arroser. Vaporiser régulièrement un peu d’eau est largement suffisant dans un premier temps. Plus tard également, la plante n’aura besoin d’être arrosée que toutes les deux à trois semaines.
L’entretien est donc très facile. Le reste demande cependant de la patience : il faut compter jusqu’à trois ans avant qu’un bourgeon ne se forme. Le mûrissement du fruit unique de la plante demande ensuite six mois.
Mais ne vous laissez pas décourager : même sans fruit, la plante est très décorative. Avec un peu de chance, vous pourrez effectivement récolter un fruit au bout d’un certain temps. Voici d’ailleurs les critères vous permettant de reconnaître le bon moment pour la récolte :

  • La couronne de feuilles a une couleur verte intense et une feuille peut être détachée très facilement.
  • La chair du fruit s’affaisse légèrement lorsque vous appuyez dessus avec le doigt.
  • Le fruit dégage une nette odeur d’ananas.

Si tous ces critères sont remplis, l’ananas « fait maison » sera sans doute encore plus délicieux que ceux du commerce – même s’il ne sera probablement pas aussi gros et juteux que dans les pays tropicaux.

Bon à savoir : la couronne de feuilles meurt après la récolte. Toutefois, elle fait d’abord de nouvelles pousses dont on peut tirer de nouvelles plantes.

Vous souhaitez renouveler l’aventure avec d’autres plantes exotiques ? Nous vous expliquons ici comment planter également un avocat ou un olivier vous-même.