Planter un avocat : voici comment faire

Sur une table se trouvent plusieurs verres dans lesquels poussent de petits avocats.
Planter soi-même un avocat ? C’est possible avec beaucoup de patience.

L’avocat est le superaliment par excellence. En raison de son taux élevé en acides gras insaturés, le fruit est réputé pour être très sain (malgré son nombre élevé de calories). Il peut aussi bien être consommé sur du pain ou sous forme de guacamole qu’être appliqué sur la peau.
Le problème : en raison de sa pollinisation très compliquée, il est pour ainsi dire impossible de récolter ses propres avocats en tant qu’amateur. Pourtant, planter soi-même un avocat en vaut la peine. Nous vous disons pourquoi et vous expliquons comment faire pousser une jolie plante.

Planter le noyau ou le mettre dans l’eau

Sur le sol se trouve un petit verre avec de l’eau et un noyau d’avocat.
Dans un pot rempli de terre se trouve un noyau d’avocat d’où sortent de premières feuilles.

Comme pour la plantation d’ananas ou d’olivier, pour l’avocat, il y a aussi deux manières de stimuler la pousse des racines dans le noyau. Dans les deux cas, il vous faut d’abord un avocat mûr du supermarché.

Pour la première méthode, vous devez partiellement plonger le noyau d’avocat dans l’eau. Pour cela, retirez le noyau du fruit et entaillez légèrement sa peau dans le sens de la longueur. Plantez ensuite trois à six cure-dents latéralement dans le noyau, à environ 5 mm de profondeur. Suspendez ensuite le noyau – pointe vers le haut – dans un verre d’eau (image 1). Veillez à ce que le noyau soit bien au contact de l’eau, mais pas immergé trop profondément. Placez maintenant le verre dans un endroit chaud et lumineux. L’eau doit être changée régulièrement.

Au bout d’environ six semaines, les premiers germes doivent être visibles au niveau de la pointe ; à l’extrémité inférieure aussi, des racines se forment lentement. Il faut toutefois attendre jusqu’à plusieurs mois pour qu’il y ait suffisamment de racines et de pousses et que le noyau puisse être planté.

Une fois que c’est le cas, vous pouvez placer le noyau dans un pot d’environ 25 cm de diamètre avec du terreau pour semis. Le terreau pour semis est particulièrement riche en humus. Retirez les cure-dents au préalable et veillez à ce que le noyau soit enfoncé dans la terre jusqu’à sa moitié seulement (image 2).

Si vous ne souhaitez pas observer la formation des premières racines, vous pouvez également planter le noyau d’avocat dans la terre directement, sans suivre la méthode du verre d’eau. Pour cela, nettoyez bien le noyau et remplissez un pot de terreau pour semis. Ce substrat spécial est plus aéré et plus meuble que du terreau classique et peut retenir davantage d’eau. Conseil : vous pouvez fabriquer vous-même votre terreau pour semis en mélangeant un tiers de terreau classique, un tiers de sable à grains moyens et un tiers de compost bien mûr. Pour stériliser le mélange, vous devez cependant le mettre au four à 120 °C pendant 45 minutes avant toute utilisation.

Lorsque le pot est rempli, enfoncez le noyau dans la terre jusqu’à ce qu’environ la moitié du noyau dépasse encore. Placez le pot dans un endroit chaud et lumineux chez vous. Il faut cependant éviter l’ensoleillement direct.

Entretien et taille de l’avocat

Sur une étagère se trouvent plusieurs pots avec des avocats.
Même si votre avocat ne produira sans doute jamais de fruits, il fera une excellente plante décorative.

Il faut maintenant entretenir correctement la plante et surtout lui assurer un apport en eau permanent. Veillez impérativement à ce que la terre reste toujours humide. Elle ne doit toutefois pas être trop mouillée, car des moisissures pourraient alors apparaître.

Les premiers mois, votre plante n’a pas besoin d’engrais. Au bout de six mois environ, vous pouvez fournir de l’engrais liquide faiblement dosé à votre avocat toutes les deux à trois semaines. Il est également conseillé de vaporiser très régulièrement de l’eau sur les feuilles.

Si votre avocat connaît une forte croissance, il doit être régulièrement taillé. Dès que la pousse atteint 15 cm de longueur, elle peut être raccourcie de moitié. Plus tard, il est conseillé de maintenir la longueur à environ 30 cm.

En été, vous pouvez également placer la plante sur votre balcon ou votre terrasse ; les avocats aiment la chaleur. Il est cependant conseillé de choisir un emplacement un peu ombragé, sans ensoleillement direct. De même, la plante ne supporte pas les températures inférieures à 5 °C. Pensez donc à la rentrer à temps.

Si vous avez tout fait correctement, vous vous demandez sans doute si ces efforts en valent la peine. Quand la plante fera-t-elle des fruits ? Malheureusement, la réponse à cette question est sans doute « jamais » : les plantes cultivées à partir d’un noyau d’avocat ne font pas de fruits.
Cela tient à la pollinisation, qui est déjà très compliquée sur les sites naturels où poussent les avocats. Même là-bas, il faut compter au moins quatre ans avant qu’une plante ne donne ses premiers fruits. En Europe centrale s’ajoutent des conditions difficiles car l’été est trop court et trop froid.

Alors pourquoi essayer de cultiver un avocat ? Parce que c’est une expérience passionnante pour tous les jardiniers amateurs et qu’on obtient ainsi une plante idéale pour la décoration.

Vous souhaitez renouveler l’aventure avec d’autres plantes exotiques ? Nous vous expliquons ici comment planter également un ananas ou un olivier vous-même.