Quand et comment récolter les pommes

Des pommes mûres et juteuses se trouvent sur un pommier. Un jeune garçon cueille une pomme rouge. Ses grands-parents le regardent.
Beaucoup d’erreurs peuvent être faites lors de la récolte des pommes.

Lorsque l’été a atteint son point culminant et que l’automne s’apprête à faire son entrée, c’est la haute saison pour les vergers. La récolte commence début août pour les pommes d’été et un peu plus tard pour les pommes d’automne, début septembre. Ces fruits sucrés sont appréciés aussi bien pour leur culture que pour leur consommation et ne sont donc pas rares dans les jardins. On estime qu’il existe environ 30 000 variétés de pommes dans le monde. Mais seules quelques-unes sont vendues dans les supermarchés. Il est donc d’autant plus important de prendre soin des nombreuses variétés moins connues qui poussent dans les jardins et les vergers. Avec les six conseils de notre guide, vous allez découvrir quel est le meilleur moment pour la récolte des pommes et comment les fruits doivent être stockés pour une longue durée de conservation.

Conseil no 1 : de nombreuses variétés de pommes nécessitent un premier élagage

Une branche est coupée d’un arbre à l’aide d’un sécateur.

Pouvoir récolter de délicieuses pommes dans son propre jardin est un réel plaisir. Afin que votre pommier fasse des fruits sucrés chaque année, il est important de le couper avant la première floraison. Autrement dit, à la fin de l’hiver. La meilleure période pour cette coupe de début d’année est en février ou en mars, selon la météo et la région. La coupe permet de stimuler la croissance des pousses et à l’arbre d'avoir de nombreux bourgeons pour la prochaine saison de récolte. La taille est plus facile avec des outils de jardinage sans fil ; par exemple avec une scie puissante comme l’AdvancedCut de Bosch ou la tronçonneuse sans fil UniversalChain 18 de Bosch.

Conseil no 2 : une taille estivale peut également avoir un effet positif sur votre récolte

Une fine branche est coupée d’un pommier à l’aide d’un sécateur.

Si votre arbre croît trop vite, vous pouvez arranger cela avec une taille pendant l’été. La période idéale pour cette taille se situe entre fin juin et mi-juillet. À ce moment, la croissance des pousses est terminée pour la majorité des variétés et le pommier prépare déjà de nouveaux bourgeons pour l’année suivante. Pourquoi est-ce utile ? Cette taille permet de freiner la croissance et de mieux laisser passer la lumière dans la partie intérieure. Les pommes peuvent ainsi mieux mûrir et développer leur arôme. Les parties devant être retirées sont surtout les pousses verticales âgées d’un an. Mais attention ! N’en coupez pas trop ! Et veillez à couper convenablement. 

Conseil no 3 : la bonne période pour la récolte des pommes commence en août

Le calendrier des récoltes pour les variétés de pommes les plus répandues dans les supermarchés en Europe.

Il n’y a pas que la taille des pommiers qui doit être effectuée au bon moment. Cela vaut également pour la récolte des pommes. Si les fruits sont retirés trop tôt de l’arbre, ils manquent de sucre. Mais si les pommes sont récoltées trop tard, leur chair peut devenir farineuse.

Le calendrier des récoltes (illustration 1) permet de remarquer que les pommes doivent généralement être récoltées entre la fin de l’été et fin octobre. La période précise de la récolte dépend de deux choses : premièrement, des conditions météorologiques pendant toute l’année de la récolte – les journées ensoleillées sont particulièrement importantes puisqu’elles influencent grandement la teneur en sucre des pommes. Deuxièmement, de la variété de pommes dont il s’agit. En principe, les pommes sont différenciées par classe de maturité, selon leur maturité de récolte et leur maturité de consommation.

Pour le stockage, les éléments suivants doivent être pris en compte : la plupart des pommes d’été (par exemple la pomme Elstar) sont consommables directement après la récolte et ne doivent pas être stockées plus de trois semaines. Les pommes d’automne (par exemple la Boskoop) peuvent quant à elles être stockées six à huit semaines sans perdre en goût. Les pommes d’hiver (par exemple la Cox’s Orange, la Jonagold et la Gloster) peuvent être stockées le plus longtemps. Jusqu’à trois mois peuvent s’écouler sans qu’elles ne perdent le goût typique de leur variété.

Conseil no 4 : l’œil averti reconnaît la maturité de récolte

Sur une table se trouvent des pommes rouges et mûres. L’une d’elles est coupée.
Des pommes mûres juteuses se trouvent sur un pommier.
Une main attrape une pomme mûre sur un pommier.

Comme toutes les fleurs d’un arbre ne fleurissent pas en même temps, les fruits ne deviennent pas mûrs au même moment. Vous pouvez remarquer que les pommes sont prêtes à être récoltées selon les critères suivants :

 

  1. Couleur des pépins (image 1) : pour effectuer ce test populaire, vous devez couper quelques fruits et regarder si les pépins ont déjà une couleur marron, ce qui indique la maturité. L’inconvénient de cette méthode est que pour les variétés précoces, la coloration en marron arrive justement très tard, alors que les fruits sont déjà consommables.

 

  1. Couleur de la peau (image 2) : la couleur de la peau vous donne également des indices sur le degré de maturité d’une variété de pomme. Si le vert de base commence à prendre une teinte jaune, la maturité de récolte est déjà atteinte pour de nombreuses variétés. Pour les grosses pommes à la peau rouge, la couleur doit être lumineuse lors de la récolte et non foncée ou pâle.

 

  1. Fruit se détachant facilement (image 3) : le degré de facilité avec lequel les pommes se détachent de l’arbre peut également vous informer sur la maturité des fruits. Pour cela, tournez la pomme dans votre main légèrement vers le haut. Si elle se détache facilement de la branche avec sa tige, cela indique que la pomme est prête à être récoltée.

Conseil no 5 : une bonne qualité s’obtient avec une récolte adéquate

Une femme cueille des pommes mûres d’un pommier.
Avec un cueille-fruits, les pommes mûres d’un pommier sont récoltées.

La récolte des fruits est la récompense pour votre travail et votre entretien. Lors de la récolte, veillez à séparer aussitôt les pommes abîmées des pommes intactes destinées à un stockage ultérieur. Afin de ne pas endommager les bourgeons de l’arbre pendant la récolte, tournez légèrement la pomme dans votre main en la poussant doucement vers le haut avec sa tige. La pomme mûre se détachera alors très facilement. Des accessoires tels qu’un sac de cueillette ou un cueille-fruits spécial avec manche télescopique (image 2) pour les fruits en hauteur peuvent faciliter la récolte. Il est nécessaire d’effectuer plusieurs cueillettes afin de récolter toutes les pommes au degré de maturité adéquat. Dans l’idéal, disposez les pommes destinées au stockage directement dans un contenant prévu à cet effet au moment de la récolte. Vous éviterez ainsi de causer des meurtrissures lors d’un déplacement ultérieur.

Conseil
Conseil :
si le soleil est très chaud pendant la récolte des pommes, laissez les pommes refroidir dans une pièce sombre avant de les stocker.

Conseil no 6 : quiconque stocke correctement ses pommes peut en profiter plus longtemps

Des pommes mûres sont disposées dans un cageot à fruits.

Avec un stockage adéquat, vous pouvez conserver vos pommes non pas quelques jours ou semaines seulement, mais jusqu’à plusieurs mois pour certaines variétés.

 

Voici les points auxquels faire attention pour le stockage :

1. Le lieu de stockage doit être sombre et frais, avec une température constante autour de quatre degrés Celsius. Les caves ou les garages sont particulièrement adaptés. En cas de stockage en extérieur (par exemple dans une remise), le gel doit être évité à tout prix.

2. Veillez à ce que les pommes aient suffisamment d’air. Cela permet d’éviter l’apparition de moisi. Le mieux pour cela est de disposer un seul étage de pommes dans des caisses en bois et de s’assurer que les pommes ne se touchent pas.

3. L’humidité est importante pour que les pommes ne s’assèchent pas. Pour cela, placez régulièrement un bol d’eau sur les cageots à fruits.

4. Stockez uniquement les pommes avec une tige et ne comportant pas de meurtrissures, de traces faites par des animaux/insectes ni de signes de pourriture. Tous les autres fruits, y compris les fruits tombés, doivent plutôt être utilisés immédiatement – par exemple pour faire des gâteaux aux pommes, de la compote ou du jus de pommes. Quant aux fruits tombés et aux pommes pourries qui ne sont pas adaptés aux compotes, jus et gelées, ils seront parfaits pour le compost. Vous pouvez en lire davantage à ce sujet ici