Outils pour bricolage & jardinage

Construire soi-même un établi solide – pour moins de 200 €

Établi en bois avec un étau
L’établi fait maison rend le bricolage vraiment amusant !

  • Degré de difficulté
    Moyen
  • Coûts
    100-150 €
  • Temps nécessaire
    2-3 jours

Introduction

Quiconque bricole a besoin d’un espace de travail. Construire soi-même son établi est toujours préférable à l’achat. Outre le prix élevé des établis préfabriqués, les conditions dans les ateliers de bricolage à domicile sont généralement aussi individuelles que les bricoleurs eux-mêmes.

Construisez simplement vous-même votre table de travail et adaptez-la à vos besoins spécifiques. Chaque établi se compose d’une structure de base et d’un plan de travail. La taille exacte, les matériaux utilisés, la forme et l’équipement – tout cela dépend de vos exigences personnelles pour votre établi DIY.

Matériel requis
  • 2 serre-joints
  • Feuille abrasive
  • Poutres en bois massif de construction (KVH)
  • Plan de travail
  • Huile pour plan de travail
  • Vis, écrou, rondelles, colle à bois si nécessaire
L : longueur, l : largeur, H : hauteur, D : diamètre

Planification

Si vous voulez construire votre établi vous-même, vous devez d’abord faire un bon plan. L’équipement, le matériel utilisé, la structure et les dimensions de votre établi DIY dépendent en premier lieu de ce que vous voulez faire avec.

Vous voulez juste préparer une fois par an les décorations de Noël DIY ? Ou bien vous souhaitez construire des meubles comme une table à partir d’une tranche de bois, bricoler une étagère murale DIY ou vous lancer dans un projet plus ambitieux, comme une table de fraisage à construire soi-même?

Réfléchissez dès le départ à l’usage que vous ferez de l’établi et à l’endroit où vous souhaitez le placer. Un établi d’extérieur n’a pas les mêmes exigences en termes de matériel qu’un établi qui reste dans la cave. De même, les différents travaux que vous souhaitez effectuer à l’établi peuvent nécessiter certains détails de construction, en fonction de votre spécialisation.

Si vous construisez vous-même une table de travail, faites attention à ne pas tomber dans le piège de la suringénierie. Prévoyez seulement ce dont vous avez besoin, pas tout ce qui est imaginable.

Voici quelques exemples pour clarifier :

  • Menuiserie : sur un établi de rabotage ou établi de menuisier, vous déplacerez et travaillerez souvent des pièces de grande taille. Vous aurez donc besoin de beaucoup de place, et surtout, la table doit être vraiment stable. Vous voulez pouvoir fixer, scier, percer, fraiser, etc., et tout cela sans que l’établi ne vacille. C’est pourquoi l’établi doit être lourd et suffisamment stable.
  • Établi mobile : peut-être avez-vous besoin d’un établi que vous pouvez déplacer d’un point A à un point B. Dans ce cas, d’autres aspects sont décisifs : un poids plus faible, éventuellement un mécanisme de pliage, éventuellement des roulettes sous les pieds de la table.
  • Orfèvrerie : si vous voulez vous lancer dans la fabrication de bijoux, là encore, des éléments très différents font pencher la balance. En règle générale, vous effectuerez des travaux délicats avec de nombreuses petites pièces. Pour cela, il est préférable que vous puissiez travailler en position assise. Le bord avant de la table doit avoir une découpe appropriée pour que vous puissiez vous rapprocher le plus possible de vos travaux. Le poids et la stabilité de l’établi sont dans ce cas secondaires.
  • Planter, rempoter, semer : si vous êtes plus jardinage que bricolage, regardez comment construire vous-même une table à plantes.

Comme vous le voyez, le sujet « Construire soi-même un établi » est complexe.

Pour ces instructions, nous partons d’un établi qui doit être le plus universel possible. Cela signifie qu’il doit être assez grand pour que vous puissiez effectuer confortablement la plupart des travaux qui se présentent chez un bricoleur amateur. Assez stable pour que rien ne bouge, assez pratique pour que tout soit à portée de main, et assez bon marché pour que le projet soit également intéressant sur le plan financier.

Les idées d’établi suivantes vous aideront à planifier :

  • Type de construction : même si cela n’est pas réalisable dans toutes les caves ou tous les garages en raison de l’espace disponible, l’expérience montre qu’un établi indépendant et accessible de tous les côtés présente d’énormes avantages dans la pratique.

Comme vous ne pouvez pas visser un tel établi au mur, le châssis doit être construit de manière suffisamment solide. En outre, vous pouvez le rigidifier en plaçant par exemple sur les côtés des tôles perforées qui peuvent accueillir des outils, des bacs pour petites pièces ou autres.

Le plateau de table doit être suffisamment épais pour ne pas produire d’effet ressort pendant le travail. La surface la plus appropriée dépend à nouveau de l’utilisation prévue.

En outre, vous pouvez prévoir des espaces de rangement sous votre plan de travail. Pour plus de clarté, un système de tiroirs est approprié. Vous pouvez fabriquer des tiroirs à peu de frais avec des panneaux OSB. Regardez aussi nos instructions pour un séparateur pour tiroir à construire soi-même.

  • Taille : un établi fait maison de taille moyenne avec lequel on peut déjà travailler correctement doit faire au moins 160 cm de long et 80 cm de large. La hauteur à laquelle vous devez construire l’établi pour pouvoir travailler debout confortablement dépend bien sûr aussi de votre taille. Vous pouvez obtenir une valeur indicative utile en vous tenant droit et en laissant pendre vos bras. La distance entre le poignet et le sol donne la hauteur de travail qui vous convient.

N’oubliez pas que vous devez ajouter la hauteur des machines, le cas échéant. 

  • Matériaux : Pour l’établi universel, le bois s’impose. Ce matériau réunit de nombreux avantages : il est très flexible et relativement facile à travailler, mais aussi suffisamment lourd, et vous pouvez le poncer après un certain temps d’usure. 

Certes, il est en principe possible de construire soi-même une table de travail en métal. Mais vous devrez alors travailler suffisamment de matériau pour qu’elle soit assez lourde, vous ne pourrez probablement pas vous passer de la soudure par points et vous n’aurez pas autant de possibilités de conception qu’avec le bois. En outre, vous devrez veiller à ce qu’elle soit protégée contre la rouille afin d’éviter les taches inesthétiques lors d’un éventuel travail du bois sur l’établi.

  • Équipement : la finalité de votre établi maison détermine bien sûr essentiellement son équipement. Il est en principe toujours bénéfique de penser à la fixation des pièces à travailler. Il est donc préférable d’avoir un plan de travail avec des trous dans lesquels vous pouvez fixer des serre-pièces. Cela vous sera très utile !

La question de savoir si vous prévoyez également une pince avant ou arrière dépend à nouveau de l’utilisation que vous ferez de votre établi DIY. En principe, vous pouvez toujours ajouter un étau plus tard.

Coût

Acheter un établi prêt à l’emploi peut coûter cher. Les petits modèles avec une simple base en métal coûtent déjà autour de 500 €. Vous pouvez obtenir un établi de rabotage décent avec des pinces à partir d’environ 900 €.

Avec un établi fait maison, vous pouvez en tout cas économiser plusieurs centaines d’euros. Pour vous décider, vous devez prendre en compte les aspects de la construction, de la taille, des matériaux et de l’équipement décrits ci-dessus. Si vos exigences ne sont pas trop élevées, vous pouvez construire vous-même un établi stable qui durera longtemps pour environ 100 €.

Photo d’un établi en bois fait maison
Voici à quoi pourrait ressembler votre établi DIY simple, mais stable et fonctionnel.

C’est parti ! Les explications pas à pas

Table de travail, établi de rabotage ou établi classique – quel que soit votre choix, il s’agit en principe toujours d’un châssis plus une surface de travail. Les trois étapes suivantes montrent comment cette tâche fondamentale peut être effectuée.

Étape 1 3

Construire le châssis

Représentation de deux pièces de bois avec un assemblage à queue d’aronde
La queue d’aronde est un assemblage en bois classique. Certes, cette technique est un peu complexe, mais elle est aussi amusante. Si elle est réalisée correctement, vous n’avez pas besoin de vis supplémentaires.

Le châssis de votre établi ne doit pas être complexe, il doit avant tout être stable. Cela signifie qu’il doit être suffisamment lourd et que les différentes pièces doivent être solidement reliées entre elles. Les assemblages en bois classiques, comme par exemple la queue d’aronde, sont les plus solides dans ce cas. En plus de cela, vous pouvez aussi visser les éléments à l’aide de la perceuse-visseuse sans fil et les coller ensuite – votre établi DIY tiendra alors très longtemps.

Étape 2 3

Fabriquer le plateau

Représentation schématique d’un établi de rabotage
Avec un tel panneau, vous transformez votre table de travail en établi à rabotage.

Selon l’utilisation prévue, vous choisirez par exemple pour le plateau de table un panneau multiplex ou en bois lamellé-collé, que vous pourrez recouvrir d’un simple panneau de fibres dur pour le protéger. Le mieux est de relier le cadre nécessaire à l’aide de coupes d’onglet dans les coins. Pour cela, utilisez la scie sauteuse, ou mieux encore pour les coupes plus longues : une scie sur table.

Si vous vous orientez davantage vers un véritable établi de rabotage, vous devez envisager de coller des tasseaux KVH entre eux. Lissez la surface de préférence avec une ponceuse à bande.

Conseil
Installer des rails à rainure en T
Avec des rails à rainure en T, votre établi devient un véritable multitalent. En plus des écrous hexagonaux normaux, vous pouvez utiliser des écrous-coulisseaux spéciaux et des écrous pour rainures en T.
Étape 3 3

Relier le châssis et le panneau

Selon le plateau de table choisi, posez-le de manière appropriée sur le châssis. Un panneau KVH lourd peut par exemple être posé de manière indépendante. Si votre établi repose sur des pieds de table en bois, pensez à les chanfreiner à l’extrémité côté sol à un angle de 45 degrés, par exemple avec la fraise, afin que rien ne s’ébrèche en déplaçant l’établi.

Pour finir, vous pouvez appliquer un enduit de protection sur l’établi terminé. Le plus simple est d’utiliser un pistolet à peinture. Notre guide pour la peinture par pulvérisation vous informe sur la manipulation.

Conseil
Plus de flexibilité avec les roues de levage
Pour rendre votre établi mobile, vous pouvez installer des roues de levage avec un mécanisme à pédale sur les pieds de table. De bonnes roues soulèvent plus de 200 kg.

Sur votre établi terminé, vous pouvez réaliser de nombreux projets DIY intéressants, du porte-fleurs à construire soi-même au bureau à construire soi-même pour le travail à domicile, en passant par d’autres tables pour la maison : construisez-vous un banc d’haltérophilie que vous pouvez également utiliser comme table basse ou fabriquez une table à partir de palettes. Il n’y a pratiquement pas de limites à votre créativité une fois que vous avez un bon espace pour bricoler.