Traditions de Noël insolites : cette coutume (DIY) existe réellement

Un bouc en paille géant et illuminé se trouve sur une place.
Le Julbock est une tradition de Noël suédoise... qui peut être très imposante.

Drôles de canards, araignées ou sorcières : tout cela fait plutôt penser au carnaval ou à Halloween, n’est-ce pas ? Pourtant, ces éléments font bien partie de certaines coutumes de Noël observées dans différents pays du monde. La fête traditionnelle est célébrée presque partout, mais les us et coutumes sont très variés. La forme de célébration, le type de décoration utilisé ou le déroulement de la fête changent fortement d’un pays à l’autre. Nous vous emmenons en voyage pour vous faire découvrir certaines coutumes de Noël insolites.

1 8

Suède : des boucs géants et de drôles de canards

Un bouc en paille géant et illuminé se trouve sur une place.
Sur une table en bois, une petite couronne de l’Avent composée de noix entoure une bougie.

Commençons par la Suède. En hiver, dans le royaume scandinave, les températures peuvent descendre jusqu’à -40 degrés Celsius dans les cas extrêmes. Pas étonnant que le jour de Noël, les familles se réunissent confortablement devant la télévision dans le salon. Mais elles ne regardent pas « Maman, j’ai raté l’avion ! » ni la série suédoise culte « Les farces d’Emil ». Le 24 décembre à 15h précises, on allume la télévision pour regarder le programme de Noël spécial de Donald Duck. Comme le veut la tradition depuis 1959, le canard de Disney mondialement connu divertit les familles suédoises par ses maladresses.

Mais il n’est pas le seul à jouer un rôle important lors du Noël suédois : le Julbock est également célébré. Ce bouc trouve son origine dans d’anciens contes nordiques, selon lesquels il a tiré le char du roi Thor. Aujourd’hui, le bouc est accroché aux arbres de Noël suédois sous forme de petits modèles en paille, notamment dans la ville de Gävle. Cette ville va même encore plus loin en érigeant chaque année un Julbock de 13 mètres de haut (image 1). De par sa taille, il apparaît même dans le livre Guinness des records. Le moment fort de cette tradition a lieu le soir de Noël, lorsqu’on met le feu à ce bouc en paille géant.

Ceux qui préfèrent une petite flamme de bougie à un grand feu à cette occasion peuvent fabriquer eux-mêmes une mini-couronne de l’Avent (image 2). Nous vous montrons ici comment faire en seulement deux étapes.

2 8

Finlande : une fête en nage

Regard par la porte d’un sauna en bois où l’on aperçoit des bancs et un sceau.
En Finlande, on aime transpirer le jour de Noël.

Passons directement au pays voisin. En effet, la Finlande cultive également une tradition de Noël assez particulière. Plutôt que de s’habiller chic, les Finlandais préfèrent se déshabiller. Au réveillon de Noël, après avoir avalé une grosse portion de riz au lait, la tradition veut que l’on se rende au sauna avec sa famille et ses amis.
C’est une tradition qui vous plairait également ? Alors, il faudra vous rafraîchir en sortant du sauna, soit dans un petit baquet, soit sous une véritable douche de jardin en bois. Dans nos instructions, nous vous expliquons en détail comment construire vous-même une douche d’extérieur. Si vous souhaitez également l’utiliser en hiver, vous devez toutefois veiller absolument à ce que les conduits ne gèlent pas.

En Finlande, après avoir transpiré et s’être rafraîchi, on attend ensemble le Père Noël. Pour une entrée en scène réussie, ce n’est pas le grand-père ni l’oncle qui revêt le fameux costume : les entreprises mettent à disposition un véritable Père Noël chargé de rendre visite aux familles – on fait don de toutes les recettes pour une bonne cause, par exemple à des associations locales ou à des organisations humanitaires.

3 8

Pologne : l’invité invisible

Une longue table en bois est couverte d’assiettes et de serviettes rouges.
Une lampe construite à partir d’une poutre de charpente est suspendue dans une salle à manger.

Continuons vers le sud jusqu’à la Pologne. À Noël, c’est le grand festin du soir qui revêt une grande importance. Pour la plupart des Polonais, Noël est la fête principale et la plus attendue de l’année ; le repas est donc riche en traditions. Parfois, on sert jusqu’à douze plats différents – tous sans viande. Des plats végétariens et régionaux arrivent dans les assiettes, et surtout beaucoup de poisson, comme de la carpe. Toutefois, une assiette reste généralement vide : en Pologne, on met toujours un couvert en plus le soir de Noël. Ainsi, on est préparé à tout moment à une visite inattendue.

Cependant, il faut s’armer de patience avant de pouvoir saisir couteau et fourchette. Dans ce pays d’Europe de l’Est, la fête ne commence que lorsqu’on voit des étoiles dans le ciel. Par conséquent, une belle lampe doit évidemment surplomber la table dressée. Par exemple, une lampe pour table de salle à manger fabriquée à partir d’une vieille poutre en bois (image 2). Vous pouvez la construire vous-même en seulement quelques étapes.

4 8

Ukraine : une décoration effrayante

Une araignée décorative dorée est accrochée à des aiguilles de sapin.
Une étoile de Noël en ficelle faite maison est posée sur une table en bois.

Juste à la frontière de la Pologne se trouve l’Ukraine. Ce pays a également une coutume de Noël très insolite (voire effrayante). Le sapin n’est pas seulement décoré de boules de Noël ou d’étoiles, mais également d’araignées accompagnées de leur toile. Ne vous inquiétez pas, il ne s’agit pas d’animaux vivants ou empaillés, bien sûr. Les araignées factices décoratives sont souvent composées de matériaux brillants voire nobles (image 1).
Mais pourquoi installe-t-on cette décoration qui, dans d’autres pays, n’est sortie des cartons que pour Halloween ? Comme souvent, cette tradition ukrainienne est issue d’une légende : il était une fois une pauvre veuve qui ne pouvait pas s’offrir de décoration pour son arbre de Noël. Au lieu de cela, elle a laissé une araignée tisser sa toile dans l’arbre.

À chacun de décider si cette légende vaut bien la coutume de Noël qui existe encore aujourd’hui. Toutefois, si vous préférez les décorations d’arbre de Noël simples et classiques, nous vous montrons ici comment construire vous-même une petite étoile (image 2) avec du bois et de la ficelle.

5 8

Hongrie : une chaise protégée contre les sorcières

Un tabouret en bois est posé sur un sol pavé.
En Hongrie, la chaise de la Sainte-Lucie est construite peu à peu en onze jours.

Notre voyage qui a pour thème les traditions de Noël nous conduit ensuite en Hongrie. Parmi les quelque dix millions d’habitants, certains observent une coutume qui trouve son origine au Moyen-Âge : à cette époque, on décide de fêter Noël dès le 13 décembre, le jour de la Sainte-Lucie. Afin que les poules puissent pondre des œufs en toute tranquillité dans l’étable, les femmes ne doivent pas travailler ce jour-là. Au lieu de cela, elles commencent à construire la chaise de la Sainte-Lucie. Une règle bien particulière s’applique alors : chaque jour, un seul élément doit être ajouté au siège semblable à un tabouret – et ce jusqu’au soir de Noël, le 24 décembre. Pendant la messe de minuit, chaque femme monte sur sa chaise pour chercher les sorcières du regard. Si l’on en trouve une, la chaise est tout de suite bannie à la maison et on est protégé contre les sorcières pendant un an. Si la chaise se brise, c’est que la femme est elle-même une sorcière.
Comme vous le remarquez au plus tard à cet instant, cette tradition date vraiment du Moyen-Âge. Étonnamment, cette coutume se perpétue encore aujourd’hui.

Au lieu de construire la chaise de la Sainte-Lucie, vous pouvez également profiter des journées de Noël calmes et méditatives pour construire une variante un peu plus moderne (et probablement plus stable) en béton. Consultez nos instructions pour savoir comment procéder. Toutefois, ce tabouret ne vous permettra probablement pas de chasser les sorcières.

6 8

France : attention les dents

Une figurine en porcelaine cuite dépasse d’une part de gâteau.
En France, il faut faire attention de ne pas mordre dans une figurine en porcelaine à l’Épiphanie.

Faisons un petit crochet par la France. On y fête Noël de manière très classique, à l’européenne. Mais dans de nombreuses familles, les festivités se poursuivent jusqu’à l’Épiphanie. L’Épiphanie a toujours lieu le premier dimanche de l’année. Bien sûr, on célèbre également cette fête en mangeant. La traditionnelle galette des Rois, un gâteau en pâte feuilletée à la pâte d’amande, est un incontournable. Ce qu’elle a de particulier : une petite figurine en porcelaine (ou une fève) est cachée dans la pâte à gâteau. Celui ou celle qui mord dans la fève se voit remettre la couronne et choisit son roi ou sa reine. Le lendemain, la personne désignée doit à nouveau se procurer une galette. Comme celle-ci contient également une fève, ce petit jeu peut durer un moment.

7 8

Afrique : exotisme classique

Des boules de Noël sont accrochées à un palmier.
Un petit ananas pousse devant un mur en bois.

Faisons maintenant un grand détour vers le sud en direction de l’Afrique. On y célèbre également Noël. Bien sûr, cela ne se passe pas comme dans la plupart des pays européens,  notamment en raison des hautes températures au mois de décembre. Dans les régions côtières d’Afrique, les habitants vont à la plage pendant les fêtes et profitent du soleil. C’est par exemple le cas en Afrique du Sud.
Toutefois, on ne renonce pas pour autant à l’ambiance de Noël. Au Cap, les fenêtres de nombreuses maisons sont recouvertes de tissus brillants, d’une grande quantité de laine blanche et de papier doré. Cela crée un contraste saisissant.
Au Ghana, les maisons sont également décorées et des arbres sont installés sur les places de marché. Bien sûr, les sapins ne poussent pas dans ce pays. Des manguiers, des goyaviers ou des anacardiers les remplacent pour créer l’ambiance de Noël.

Si vous pensez plutôt aux vacances qu’à Noël en ce moment et que vous avez de plus en plus envie de fruits et de plantes exotiques, pas besoin d’attendre votre prochain voyage. Nous vous expliquons volontiers comment cultiver vous-même des ananas, des avocats ou des olives, où que vous habitiez.

8 8

Autres traditions de Noël

Une personne portant des patins à roulettes blancs avance sur une route vide.
Devant un mur se trouve une construction en bois décorée pour Noël.

Le voyage qui a pour thème les traditions de Noël pourrait nous conduire dans de nombreux autres pays. En effet, il existe presque partout des traditions insolites pour les fêtes.
C’est par exemple le cas à Caracas, au Venezuela : le soir de Noël, les rues sont fermées à la circulation afin que les gens puissent se rendre à l’église en roller. C’est une tradition régionale depuis de nombreuses années. Toutefois, son origine reste inconnue.

Aux Philippines, on peut également chausser ses rollers pour Noël. Pas forcément pour se rendre à l’église, mais pour compléter sa tenue. En effet, selon la tradition observée dans ces îles d’Asie du Sud-Est, les familles se réunissent à l’occasion d’une soirée à thème ou déguisée. Et au lieu d’entonner des cantiques, on s’adonne au karaoké.

En règle générale, dans les pays où Noël a lieu durant la saison chaude, beaucoup de choses ne se déroulent pas comme dans les pays de l’hémisphère nord. C’est le cas en Australie, où il faut notamment trouver des alternatives pour ce qui est de l’arbre de Noël. La plupart des Australiens ont ainsi recours à des arbres en plastique. Mais il n’est pas nécessaire de se tourner vers cette méthode peu durable. Il est possible de construire ou de scier facilement une variante de sapin tendance à partir d’une grande planche en bois (image 2). Nous avons éveillé votre intérêt ? Alors, découvrez ici comment construire vous-même cet arbre original.

Si vous n’êtes pas déjà en train de bricoler mais que vous souhaitez en savoir un peu plus sur les traditions de Noël passionnantes, cliquez ici pour élargir vos connaissances.

Quelle que soit votre manière de célébrer Noël, nous vous souhaitons de bonnes fêtes !